Domaine : 
Niveau d'entrée : 
Objectifs : 
La finalité du parcours de formation est de rendre les stagiaires capables d'assumer les missions d'un technicien de maintenance industrielle. A ce titre, ils devront être à même de réaliser l'entretien, la réparation et le dépannage du matériel de production d’une part, de contribuer par des études ou des préconisations sur les matériels et les procédures et par des mises en œuvre, à l'amélioration technico-économique de la maintenance et de la disponibilité des matériels d’autre part. Plus spécifiquement, les stagiaires sont formés en vue de : - redémarrer un équipement en panne le plus vite possible : c'est la maintenance corrective, qui consiste à poser un diagnostic, à réaliser la réparation par des actions appropriées, puis à remettre en service ; - éviter l'apparition de pannes : c'est la maintenance préventive, constituée de contrôles, de relevés, de nettoyage et d'échanges. On distingue les maintenances préventives systématique et conditionnelle ; - améliorer la disponibilité des équipements industriels en réalisant des modifications techniques ou organisationnelles sur les actions de maintenance et de production : c'est la maintenance améliorative. 
Niveau d'entrée : 
Objectifs : 
Le titulaire du TITRE PRO Conducteur d’Installations et de Machines Automatisées (CIMA) réalise, seul ou au sein d'une équipe, sur des installations et des machines automatisées, intégrées ou non dans une ligne de production, l'ensemble des actions concourant à l'obtention d'une production conforme en qualité, coûts et délais, dans le respect des normes d'hygiène, d'environnement et de sécurité définies par l'entreprise.  
Niveau d'entrée : 
Objectifs : 
Les missions du technicien(ne) supérieur(e) de maintenance s’organisent autour de trois axes principaux : 1. Interventions techniques sur des installations industrielles pluri technologiques en contexte d'exploitation : il s’agit d’interventions de maintenance dite préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance et des interventions de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial. 2. Organisation et gestion de la maintenance : dans le respect de la stratégie de l'entreprise, il/elle définit des opérations de maintenance, puis organise leurs mises en œuvre (recours à une méthodologie rigoureuse) et leurs suivis (exploitation d’indicateurs multiples). 3. Améliorations techniques et organisationnelles : il/elle identifie, étudie et met en œuvre des actions permettant d'améliorer la productivité. En fonction de la taille de l'entreprise et de sa politique de maintenance, le/la technicien(ne) est positionné(e) sur une ou plusieurs de ces activités et intervient en autonomie sur un ou plusieurs domaines technologiques. Il/elle travaille seul(e) ou au sein d'une équipe dont il/elle peut avoir la responsabilité. Il/elle met en œuvre les mesures de prévention des risques, pour ses propres interventions et celles des personnes sous sa responsabilité. Il/elle intègre dans ses actions les principes du développement durable en vigueur dans son entreprise. Au sein du service maintenance, il/elle travaille principalement en collaboration avec le service production, mais aussi avec les services bureau d'études, bureau des méthodes et achats. Il/elle peut également se déplacer pour intervenir chez des clients externes à l'entreprise. Dans ce cas, il/elle s’adapte aux contraintes de sécurité spécifiques liées aux sites industriels.
S'abonner à RSS - Agent / Agente de maîtrise d'atelier de maintenance industrielle